ATTAC-54

Menu

Catégorie : Autres articles

Conférence de Henri CUNY sur l’Anthropocène

Henri Cuny est l’auteur du livre Le bon, la brute et le tyran – Ce que l’Anthropocène dit de nous. Attac-54 l’avait invité le 19 janvier dernier à donner une conférence sur l’Anthropocène. En voici un résumé.

Pouvant être traduit par « l’âge de l’homme », l’Anthropocène est un terme apparu récemment pour désigner notre époque, durant laquelle l’activité humaine serait devenue la force principale de changement sur notre planète.

À travers quelques photographies et graphiques, Henri Cuny a dans un premier temps montré à quel point l’activité humaine influence la surface terrestre. Si l’évolution a été lente pendant des millénaires, elle a connu une formidable accélération depuis le début de l’ère industrielle. Cette influence s’exerce aujourd’hui dans le sens d’une profonde altération de l’habitabilité terrestre et provoque un effondrement du vivant, un phénomène que les scientifiques n’hésitent plus à nommer « sixième extinction massive de la vie sur Terre ».

Dans un second temps, il a cherché à amorcer une réflexion sur la manière de réorienter l’activité humaine dans une direction plus respectueuse de la vie. Il s’est notamment attaché à montrer que certaines solutions actuellement mises en avant sont dans une large mesure des illusions visant à perpétuer un modèle destructeur, et que la bifurcation vers un nouvel horizon collectif passe avant tout par la redéfinition d’un imaginaire qui accorde davantage de place au non-humain.

Au final, il a porté la réflexion sur notre rapport à la nature et sur des solutions possibles pour changer notre manière de concevoir et d’habiter le monde.

Penser la prison aujourd’hui en France : enjeux et limites

C’était le thème d’un atelier proposé lors du dernier Regroupement des Collectifs Locaux (RCL) d’ATTAC France. La prison ? Pourquoi évoquer la prison dans les instances d’ATTAC ? Parce qu’ATTAC est attachée à la justice fiscale, sociale et écologique. Ces 3 pans de notre action ont été évoqués lors de cet atelier.

À justice fiscale, questions financières.
Combien coûte la prison ? (32 000 €/an/détenu)
Quels sont les objectifs prégnants de l’incarcération ? Protéger ? Éduquer ? Punir ?
Atteint-elle ses buts ? Limite-t-elle seulement la récidive ? Fait-elle seulement peur ?
Quels écueils craindre face à la délégation de service public dans la gestion des prisons ? (oui oui, ça pointe son nez en France aussi !)

A justice sociale, questions d’(in)égalités et de discriminations.
Statistiquement, qui est en prison ? Quelles catégories sociales/ethniques/économiques de personnes ?
Pour quelles raisons ?
Pour combien de temps ? (11,1 mois en moyenne)
Pourquoi la France est-elle régulièrement condamnée par la CEDH (Commission Européenne des Droits de l’Homme) ? Savez vous que la France est classée 3ème – en partant de la fin ! – des pays européens respectueux des Droits de l’Homme en prison ?

A justice écologique, questions philosophiques.
Les malades – majoritaires en prison – y ont-ils leur place ?
Les enfants (parfois nés en prison) de mères incarcérées y ont-ils leur place ?
La mixité, la santé, la dignité… y ont-elles leur place ? Et le droit du travail ?
Y a-t-il de la place pour les prisons dans tous les pays ? (sachez que non)

Pour creuser le sujet et obtenir quelques réponses à ces questions, allez visiter le site de Prison Insider, plateforme de production et de diffusion d’informations sur les prisons dans le monde, qui a proposé cet atelier.

Vous pourrez également trouver un compte-rendu plus complet de l’atelier ici.

Rétrospective 2023 de l’actualité politique et sociale : morceaux choisis par Attac-54

(Les dessins qui suivent sont tous issus des éditions papiers 2023 du Canard enchaîné)

Janvier : la situation des hôpitaux publics continue à se dégrader, les conditions de travail des soignants deviennent de plus en plus difficiles.

Février : les Français sont mobilisés contre la réforme des retraites du gouvernement.

Mars : Macron s’arc-boute sur la réforme des retraites et tourne le dos au dialogue social.

Avril : la communication de l’éxécutif sur la réforme des retraites ne convainc pas les Français, qui restent mobilisés contre la réforme.

Mai :  le gouvernement prépare une loi sur l’immigration qui restreindra sensiblement les droits des migrants.

Juin : LR sait que Macron a besoin de son soutien pour voter la loi immigration, et en joue pour la durcir.

Juillet : émeutes dans les banlieues, après la mort d’un jeune abattu par un policier à cause d’un “refus d’obtempérer”.

Août : rien ne va plus dans les services d’urgence des hôpitaux, où les médecins et les personnels soignants doivent faire face à une charge de travail excessive.

Septembre : la polémique autour de l’abaya enflamme la rentrée scolaire, suite à l’annonce par Gabriel Attal de l’interdiction du port de ce “signe religieux ostensible” à l’école.

Octobre : Elisaeth Borne a réuni l’ensemble des organisations syndicales et patronales dans le cadre d’une conférence sociale portant sur les dynamiques de parcours et de rémunération.

Novembre : le garde des sceaux (quand même !) Eric Dupont-Moretti est mis en examen pour “prise illégale d’intérêts”.

Décembre : avec l’aide de LR et du RN, Emmanuel Macron fait voter une loi sur l’immigration dont il espère qu’elle sera en partie retoquée par le Conseil Constitutionnel. Limpide, non ?

Quiz sur le discours et programme économique et social du RN

Attac-54 a engagé un travail sur la déconstruction du discours/programme économique et social du Rassemblement National. Ce travail a notamment débouché sur l’établissement d’un Quiz pour faire comprendre, sous une forme ludique, la réalité qui se cache sous les discours lénifiants du RN. Nous avons commencé à partager ce Quiz avec vous dans l’infolettre de juin (pouvoir d’achat et logement), celle de septembre (fiscalité), celle d’octobre (écologie) et celle de novembre (éducation/société). Ce mois-ci nous vous présentons le cinquième et dernier volet.

Partie 5 : Sécurité / Divers

Question 22

Quiz sur le discours et programme économique et social du RN :

A – Instaurer à leur profit une présomption de légitime défense.

B – Rendre l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) indépendante de la hiérarchie.

Question 23

À propos des peines de prison, le RN veut supprimer toute possibilité de réduction ou aménagement de peine :

A – Pour les condamnés d’origine étrangère.

B – Pour tous les condamnés.

Question 24

Pour lutter contre la délinquance des mineurs, le RN projette :

A – D’appliquer une peine dès le premier délit, éventuellement assortie d’une mesure éducative.

B – De supprimer le système des mesures éducatives.

Question 25

À propos des peines alternatives (bracelet électronique, travail d’intérêt général, etc.), le RN souhaite :

A – Les remplacer par des amendes ou des peines de prison.

B – Les réserver aux condamnés français, ceux d’origine étrangère devant être systématiquement emprisonnés.

Question 26

Les fondateurs du Front National, dont le Rassemblement National actuel est l’héritier, sont pour la plupart issus :

A – De la frange droitière de la Résistance.

B – De la collaboration, de l’OAS et de la Waffen-SS.

Question 27

Le RN n’a jamais accédé au pouvoir en France. Son expérience se limite à la gestion de 14 communes, où il a pris :

A – Des mesures en faveur des classes populaires.

B – Des mesures originales en faveur de l’écologie.

==> Pour voir les réponses et les commentaires : cliquez en haut à droite de la page sur « Menu », puis « Quiz sur le RN – Réponses ».

Quiz sur le discours et programme économique et social du RN

Attac-54 a engagé depuis quelques temps un travail sur la déconstruction du discours/programme économique et social du Rassemblement National. Ce travail a notamment débouché sur l’établissement d’un Quiz pour faire comprendre, sous une forme ludique, la réalité qui se cache sous les discours lénifiants du RN. Nous avons commencé à partager ce Quiz avec vous dans l’infolettre de juin (pouvoir d’achat et logement), celle de septembre (fiscalité) et celle d’octobre (écologie). Ce mois-ci nous traiterons de questions d’éducation et de société.

Partie 4 : Éducation / Société

Question 16

En matière d’éducation, le RN souhaite :

A – Instaurer le salut au drapeau en début de journée scolaire, au collège et au lycée.

B – Instaurer le port de l’uniforme au primaire et au collège.

Question 17

Concernant l’enseignement des langues et cultures d’origine, le RN souhaite :

A – Les supprimer, car elles nuiraient à l’assimilation.

B – Les limiter à celles du monde occidental, pour créer des ponts entre ces cultures.

Question 18

Sur l’épineux problème des signes religieux, le RN veut :

A – Interdire les signes religieux dans l’espace public.

B – Interdire le seul port du voile dans l’espace public.

Question 19

Pour améliorer la situation critique des hôpitaux publics, le RN propose :

A – D’augmenter les moyens qui leur sont alloués.

B – De revoir leur gouvernance pour améliorer leur efficacité.

Question 20

En matière de féminisme, laquelle des 2 propositions suivantes le RN soutient-il :

A – Protéger les femmes contre toutes les agressions dont elles sont victimes.

B – Allouer 1 milliard d’euros pour la lutte contre les violences faites aux femmes.

Question 21

Le grand projet du RN pour l’audiovisuel consiste à :

A – Créer une grande chaîne publique unique en fusionnant France 2, France 3, France 4 et France 5.

B – Privatiser l’audiovisuel public.

==> Pour voir les réponses et les commentaires : cliquez en haut à droite de la page sur « Menu », puis « Quiz sur le RN – Réponses ».

Pas de paix sans justice, pas de justice sans décolonisation

Nous reprenons ici un communiqué d’Attac France du 16 octobre 2023 sur le conflit israélo-palestinien. Attac-54 est totalement en phase avec ce communiqué.

L’action militaire lancée par le Hamas le 7 octobre, soutenue par d’autres groupes armés palestiniens, a délibérément visé des civil·es, parmi d’autres objectifs militaires. Il s’agit donc de crimes de guerre et nous condamnons fermement ces attaques effroyables que rien ne justifie. Nous condamnons aussi la réponse aveugle et brutale du gouvernement israélien, qui constitue également un crime de guerre : le siège et le bombardement continu de la population de Gaza, privée d’eau, d’électricité et de gaz, sans compter l’utilisation de bombes au phosphore, les assassinats de manifestant·es en Cisjordanie et la menace d’expulsion de plus d’un million d’habitant·es du nord de Gaza.

Nos pensées et notre solidarité vont aux victimes israéliennes et palestiniennes de cette terrible escalade. Celle-ci résulte de décennies d’oppression coloniale. Elle s’inscrit dans une guerre de longue durée menée contre le peuple palestinien pour l’expulsion de leurs territoires. Une guerre de plus ou moins grande intensité selon les périodes, commencée avant même la création de l’État d’Israël.

Le gouvernement d’extrême-droite actuellement en place en Israël ne fait que radicaliser une longue politique de colonisation et d’occupation de la Palestine, qui a conduit à priver de leurs terres les Palestinien·nes, à les déshumaniser, comme l’attestent les récentes déclarations du ministre de la Défense Yoav Gallant, les traitant « d’animaux humains ».

Cette situation est particulièrement marquée à Gaza depuis le début des années 2000. Sous blocus illégal condamné par le droit international depuis 17 ans, l’enclave constitue une prison à ciel ouvert dans laquelle survivent 2,1 millions de personnes, dont 1,4 million de personnes réfugiées, qui dépendent pour l’essentiel des aides internationales.

Alors que la plupart des grandes puissances veulent encore plus isoler les Palestinien·nes en manifestant leur soutien inconditionnel à Israël, la solution passe en premier lieu par la mise en œuvre des résolutions de l’ONU qui visent à défendre les droits des Palestinien·nes (évacuation des territoires occupés, droit au retour des réfugié·es, reconnaissance des droits politiques des Palestinien·nes…). Au-delà, il n’y aura pas de paix durable sans solution politique juste, c’est-à-dire sans mettre fin à la situation coloniale qui sévit en Palestine.

Attachée à la paix depuis sa création, et condamnant sans réserve le racisme, l’antisémitisme, le colonialisme, les discriminations, et les différentes formes d’oppressions, Attac appelle à un cessez-le-feu immédiat et à une paix juste et durable et exprime sa plus vive inquiétude devant le risque d’embrasement au Moyen-Orient.

Par ailleurs, nous nous opposons à toute exploitation en France du conflit israélo-palestinien pour dresser les un·es contre les autres, pour instrumentaliser la situation à des fins antisémites ou islamophobes. Aucune personne en raison de son origine ou religion supposée ne doit faire les frais de la situation en Palestine, et tout acte raciste doit être puni.

Enfin, le conflit israélo-palestinien ne peut constituer un nouveau prétexte pour le gouvernement d’attaquer les libertés publiques ni pour faire taire toute voix qui soutiendrait la cause palestinienne. Attac participera donc aux initiatives unitaires qui défendent une politique de paix juste et durable, dans le respect des droits des peuples, et des résolutions de l’ONU.

Attac France — 2023

Quiz sur le discours et programme économique et social du RN

Attac-54 a engagé depuis quelques temps un travail sur la déconstruction du discours/programme économique et social du Rassemblement National. Ce travail a notamment débouché sur l’établissement d’un Quiz pour faire comprendre, sous une forme ludique, la réalité qui se cache sous les discours lénifiants du RN. Nous avons commencé à partager ce Quiz avec vous dans l’infolettre de juin (pouvoir d’achat et logement) et celle de septembre (fiscalité). Ce mois-ci nous traiterons de l’écologie.

Partie 3 : Écologie

Question 11

Pour assurer l’avenir énergétique du pays, le RN mise avant tout :

A – Sur le développement de la filière nucléaire.

B – Sur le développement des énergies renouvelables, et notamment de la filière éolienne.

Question 12

La stratégie européenne “De la ferme à la fourchette” vise à modifier partiellement notre système agricole pour le rendre plus écologique et plus durable : arriver à 25% de bio, réduire l’usage des pesticides de 50% et celle des engrais de 20%, réduire les surfaces cultivées de 10%. Et tout ça d’ici 2030.

A – Le RN soutient cette stratégie, malgré quelques réserves liées à notre souveraineté.

B – Le RN s’oppose à cette stratégie, qui porterait gravement atteinte à notre souveraineté.

Question 13

Concernant les projets de méga-bassines d’eau destinées à l’irrigation pour l’agriculture :

A – Le RN y est favorable, avec un financement par l’État.

B – Le RN s’y oppose car elles accaparent cette ressource de plus en plus rare en période estivale, au profit de quelques-uns et au détriment de la majorité.

Question 14

À l’Assemblée nationale et au Parlement européen, le RN s’est prononcé :

A – Pour la régulation des méga-yachts et des jets privés.

B – Contre la régulation des méga-yachts et des jets privés.

Question 15

Pour enrayer la baisse de la biodiversité, le RN projette :

A – De réduire progressivement de 20% l’utilisation des engrais chimiques, et de 50% celle des pesticides à l’horizon 2030.

B – De subordonner l’utilisation des engrais chimiques et pesticides à l’évolution annuelle d’espèces témoin, en concertation avec le Ministère de l’Agriculture.

==> Pour voir les réponses et les commentaires : cliquez en haut à droite de la page sur « Menu », puis « Quiz sur le RN – Réponses ».

Pour une fiscalité à la hauteur des enjeux écologiques et sociaux

Bruno Le Maire a présenté fin septembre, en Conseil des ministres, le Projet de loi de finances 2024, qui pointe les choix fiscaux et budgétaires du gouvernement.

Voici un communiqué à ce propos du collectif PJC – Alliance écologique et sociale dont fait partie Attac France. Ce collectif « est né en janvier 2020 de la volonté de syndicats et d’associations environnementales de changer les termes du débat et de défendre une vision profondément sociale et environnementale de notre société. » (https://alliance-ecologique-sociale.org/)

L’impact écologique du numérique

Dans le cadre du Camp Climat 2023 organisé début septembre par le Plan B Nancy, Attac-54 a fait une présentation – sous forme de Powerpoint – sur un sujet qui, à des degrés divers, nous concerne tous : l’impact écologique du numérique. En voici un résumé.

La création en 1969 du réseau américain Arpanet, qui relia pour la première fois des ordinateurs entre eux, marque le début de l’ère numérique. Puis, en à peine une génération, le numérique a conquis la planète.

Tout est fait pour occulter l’impact matériel du numérique sur le monde réel, alors que son empreinte écologique est en réalité énorme, l’équivalent de 3 fois celle d’un pays comme la France. Il mobilise une part croissante des ressources (énergie, matériaux, eau) et consommera 20% de l’électricité produite dans le monde en 2025, tout en étant à l’origine de 7 à 8 % des émissions de gaz à effet de serre. La notion de “sac à dos écologique”, qui indique la quantité de ressources nécessaires à la fabrication d’un produit ou d’un service, illustre bien cet aspect prédateur du numérique. L’exemple de l’ordinateur portable est éloquente :

Et c’est bien pire encore pour un smartphone, ou pour le composant de base essentiel de l’industrie numérique qu’est la puce électronique, symbole même de la mondialisation et de l’effroyable consommation d’énergie qui va avec.

Les centres de données (data centers), lieux de transit, de stockage et de traitement de l’information, sont les rouages essentiels de l’ère numérique. Ils permettent de faire face à l’actuel déluge quotidien –en progression exponentielle – de 5 milliards de Go de données ! L’énergie consommée pour leur fonctionnement et leur refroidissement est colossale et représente une part sans cesse croissante de l’énergie mondiale (ex : dans le Grand Paris, à l’horizon 2030,  1/3 de l’électricité leur sera consacrée), poussant les géants du numérique à se tourner vers des solutions extrêmes pour réduire leur facture énergétique et verdir leur image, par l’installation de data centers dans le Grand Nord (Laponie) ou par leur immersion dans des mers froides.

Un data center de Facebook dans l’Orégon

Le trafic numérique mondial se fait via les autoroutes de l’information que constituent les plus de 500 câbles optiques sous-marins. Si leur impact sur le monde marin reste minime, ils ont un fort impact indirect par l’explosion du trafic de données qu’ils permettent grâce aux fantastiques évolutions techniques intervenues depuis la pose du premier câble en 1988.

La réponse au danger écologique que représente l’industrie du numérique devra forcément être collective, mais chacun peut déjà, à son niveau, réduire son empreinte en pratiquant la sobriété numérique : s’équiper de matériel léger, adapté et multifonction qu’on pensera à recycler, limiter au maximum le visionnage de vidéos en ligne – c’est le poids lourd du numérique, elles représentent 60% du flux mondial de données ! –, alléger les e-mails autant que faire se peut, raccourcir les recherches web par des astuces permettant d’éviter le recours aux moteurs de recherche, optimiser le stockage de données, etc.

Pour voir l’intégralité de la présentation en format PDF : cliquer sur « Menu » en haut à droite de la page, puis sur « Impact écologique du numérique ».

Quiz sur le discours et programme économique et social du RN

Attac-54 a engagé depuis quelques mois déjà un travail sur la déconstruction du discours/programme économique et social du Rassemblement National. Ce travail a notamment débouché sur l’établissement d’un Quiz pour faire comprendre, sous une forme ludique, la réalité qui se cache sous les discours lénifiants du RN. Nous avons commencé à partager ce Quiz avec vous dans l’infolettre de juin, sur les questions de pouvoir d’achat et de logement. Ce mois-ci, nous traitons des questions de fiscalité.

Partie 2 : Fiscalité

Question 6

Le RN souhaite :

A – Exonérer d’impôts sur le revenu tous les actifs jusqu’à 30 ans.

B – Renforcer la progressivité  de l’impôt sur le revenu par la création de nouvelles tranches.

Question 7

En matière de fraude, le RN veut prendre des mesures pour  :

A – Lutter contre la fraude fiscale et la fraude aux prestations sociales, qui seraient toutes deux sous-évaluées.

B – Lutter contre l’évasion fiscale (80 à 100 milliards/an).

Question 8

Concernant les impôts, le RN veut :

A – Supprimer le dispositif Pinel qui permet une réduction d’impôts pouvant atteindre 12% du prix du logement.

B – Exonérer les donations des parents et des grands-parents – jusqu’à 100 000€ par enfant – tous les 10 ans, au lieu de 15 ans actuellement.

Question 9

Pour aider les entreprises, et plus particulièrement les PME, le RN veut :

A – Supprimer la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et la Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés (CSSS).

B – Revoir les niches fiscales d’entreprise et les régimes dérogatoires pour en diminuer le nombre et le coût, afin d’élargir l’assiette de l’impôt sur les sociétés.

Question 10

Macron a remplacé l’ISF par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui rapporte trois fois moins que l’ISF. Le RN projette de :

A – Prendre le contre-pied de Macron en restaurant l’ISF.

B – Remplacer l’IFI par un «impôt sur la fortune financière ».

==> Pour voir les réponses et les commentaires : cliquez en haut à droite de la page sur « Menu », puis « Quiz sur le RN – Réponses ».